Préparez votre reprise

  • Construisez un projet qui vous correspond, que ce soit en terme d’activité, de taille ou de chiffres d’affaires.

    Définir avec précision les caractéristiques de l’entreprise cible : le secteur d’activité, la localisation, l’enveloppe budgétaire que vous avez alloué à l’opération.

    Connaitre l’entreprise à reprendre grâce à l’analyse financière de l’entreprise, le diagnostic global et le business plan. Ces outils d’analyse permettent de se prononcer sur les avantages et les risques liés à la reprise.

    Pour construire une idée claire sur la fonction de chef d’entreprise, n’hésitez pas à passer une semaine dans une entreprise et expérimenter le quotidien d’un parton, ceci vous permettra d’évaluer votre degré de préparation. 

    page 7 Les qualités du repreneur idéal* :
    • La créativité, de l’inventivité (60%) et des dons de visionnaire (45%).
    • La motivation : l’ambition (56%), la passion et le caractère fonceur (37%) sont des éléments clés de la panoplie du parfait successeur familial.
    • Rigueur et méthode (52%) restent essentielles pour assurer la réussite du successeur.

    Source : Baromètre de la transmission, édition 2011.
  • Reprendre une entreprise juste parce que vous ne retrouvez pas d’emploi salarié est très dangereux. La reprise est une aventure qui nécessite une volonté à toute épreuve.

    Investir dans un secteur d’activité qui vous est complètement inconnu peut présenter d’innombrables dangers.

    L’accord de la famille est capital, ne démarrez pas le processus sans leur accord, n'abandonnez pas votre rêve, prenez juste le temps nécessaire pour les convaincre et montrer l’enjeux que ce projet présente pour vous.

    Vous avez des lacunes, n’hésitez pas à vous former.
    Faire un bilan de compétence. Pour devenir chef d’entreprise, il faut connaitre les grands axes de la gestion sur le plan de la finance, du commercial des relations bancaires etc…

    Vos revenus risquent de baisser au lancement du projet, préparez vous à l’accepter. Avoir une grande capacité de travail et être disposé à consacrer beaucoup de temps à votre projet.

    Satisfaction du repreneur par rapport au niveau de l'information sur*...

    graphics barres

    Si 6 repreneurs sur 10 se déclarent très satisfaits du niveau de connaissance qu’ils avaient de l’entreprise qu’ils ont rachetée, à peine 4 sur 10 en disent autant du niveau de connaissance de l’activité.
    *Source : Baromètre de la transmission, édition 2011.

  • Il est impératif de se consacrer à plein temps à la recherche d’affaire appropriée et se donner des limites de temps Reprendre une entreprise en difficulté peut présenter un avantage financier, ne sous-estimez pas les efforts qu’il faut déployer pour regagner la confiance des clients, des fournisseurs et du personnel etc.…
    Prenez les décisions qui s’imposent, dans la plupart du temps dans l’urgence Prenez le temps d’étudier l’entreprise que vous désirez reprendre et mettez toutes les chances de votre côté.
    En effet, un cédant potentiel a besoin de voir que vous êtes assez informé et que vous disposez de toutes les qualités requises pour gérer « son » entreprise.